Olivier a passé les 2000 kms

41244052_1776622592447609_6357125246796955648_n

Résumé et photos des étapes du 4/5 et 6 septembre…courage Olivier on est avec toi….

mardi 4 septembre…St-Sorlin-en-Valoire-Rochemaure (122 kms
Total des kms : 2056
À Hauterives, je pars visiter le Palais idéal du facteur Cheval conseillé par Baptiste et Annick. Une bonne montée pour l’atteindre ! Un palais construit par un facteur durant 26 ans avec de la pierre d’achoppement. Un lieu d’architecture surréaliste, qui est le monument le plus visité de la région Rhône-Alpes avec 160 000 visiteurs par an et qui chaque été est le lieu de nombreux concerts. J’y rencontre Elizabeth, une ingénieure colombienne avec qui nous avons de bonnes discussions. Du coup je ne repars que vers 14 h et il me reste plus de….100 kms pour arriver à Rochemaure où je suis attendu. Je vais donc retrouver la Via Rhôna et la suivre jusqu’à mon arrivée à 20 h après 6h de vélo presque non stop traversant le Rhône sauvage, les vignobles, Valence, et la Provence qui s’annonce ! Puis l’arrivée à Rochemaure, une ville de caractère ardéchoise, il faut emprunter la passerelle himalayenne, un pont suspendu impressionnant à traverser en vélo, qui permet de passer de l’Ardèche à la Drôme ! Après une bonne soirée chez Bruno et Murielle, la nuit est la bienvenue, la fatigue se faisant sentir après plus de 2000 kms et 30 soirées, mémorables, mais fatigantes…
mercredi 5 et jeudi 6 septembre) Rochemaure-Montélimar-Avignon-Châteaurenard (97 kms)
Total des kms : 2153
À Rochemaure je pars visiter le château sous les conseils de Bruno. Belle côte pour l’atteindre mais la vue est magnifique en bord de la vallée du Rhône. Hélas le château est fermé en septembre, mais la vue panoramique valait vraiment le détour et on aperçoit aussi, de la haut, la passerelle himalayenne, que je vais à nouveau franchir une fois descendu et après un petit tour dans ce beau village. Je m’attarde un peu sur la passerelle en discutant avec des habitants de la région. Petit détour par Montélimar, la ville du nougat où je cherche désespérément un fanion de la région Rhône-Alpes-Auvergne pour compléter ma collection. Puis je vais retrouver la Via Rhôna qui alterne les passages dans la Drôme et l’Ardèche et roule vers le Viviers, un village que je photographie avant de passer le Pont, où le passage est étroit. Je me retrouve alors de l’autre côté de la rive et continue mon chemin vers Bourg St Andéol. Je ne m’attarde plus trop maintenant car la fatigue est réelle, les jambes lourdes et ma progression devient de plus en plus difficile. Après plus de 2000 kilomètres et plus de 30 soirées à être bien accueilli, je ressens le besoin de me reposer. Je file donc vers Avignon avec tout d’abord de superbes chemins ombragés en bord de fleuve, avec des passages gravillonnés ou asphaltés très agréables. Seul obstacle, des travaux, un peu avant Bourg Saint Andéol, et un gros trou qui oblige à un détour périlleux, mais Tornado a l’habitude de passages difficiles et cela n’est pas un problème. Ensuite, l’accès à Avignon est moins intéressant avec un itinéraire provisoire fait de routes partagées avec les voitures, ce qui est moins drôle. Surtout que les conducteurs semblent peu apprécier les cyclistes ! D’ailleurs dès mon arrivée à Avignon, la police doit séparer un automobiliste et un cycliste, qui donnent de la voix tous les 2, ce qui provoque un embouteillage…On est loin du calme de la Via Rhôna traversant les petits villages mais me voilà en Provence, dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur ! Je décide donc de me reposer sur Avignon car mon corps le réclame ! Un petit coup de blues aussi, en écoutant la playlist de ma fille Orane, et l’envie de rentrer retrouver mes proches…Mais le moral reviendra après du repos…et les messages de mes futurs accueillants ayant prévu la presse écrite, pour Sébastien à Châteaurenard, et une interview à la radio, chez ma cousine Isabelle près de Montpellier, me rappellent pourquoi je fais ce périple et que plus de la moitié est réalisée, il n’est pas question de ne pas aller au bout. Je guide une famille italienne très sympathique, vers le conservatoire d’Avignon, avec Victoria, qui m’offre un verre ensuite et me redonne le moral en me disant qu’il faut continuer malgré la fatigue. Repos, Ostéo, à Avignon, afin de pouvoir continuer mon aventure…

41365707_1776622815780920_1542645368167071744_n

41109621_1776622995780902_8596604208059252736_n